La FFVL perd la délégation au profit de la FFV !

Après une longue attente, la décision est tombée aujourd’hui : la FFVL perd la délégation du kitesurf au profit de la FF Voile !

Tous les 4 ans, le ministère des sports peut s’il le souhaite enlever la délégation d’un sport à une fédération pour le donner à une autre. Ainsi, après des années de lobbying, la FF Voile vient de gagner la délégation pour le kitesurf au détriment de la FFVL. Le coup est rude pour la FFVL qui était officiellement en charge du kitesurf depuis 2002 et qui avait mis en place un réseau de clubs, d’écoles, de centres régionaux d’entrainements et d’équipes nationales. Pourtant les résultats étaient là avec de plus en plus de licenciés, de plus en plus de compétiteurs et des résultats internationaux impressionnants puisque les riders français squattent régulièrement les podiums.

Qu’est-ce que cela va changer pour les kitesurfers ?

Rien et tout à la fois ! Rien parce que demain vous pourrez toujours aller naviguer sur votre spot comme hier et qu’il y aura toujours des compétitions, des écoles et des spots de pratique.
Tout parce qu’il va falloir que la FF Voile réorganise tout ! Le point fort de la FFV est son nombre élevé de clubs répartis sur tout le territoire et qui ont une forte implication avec les élus locaux et régionaux (club house, flotte de bateaux à moteur etc…) Par contre, il va falloir intégrer les clubs de kitesurf dans ce réseau, réorganiser les pôles espoirs etc… Un gros chantier qui va prendre du temps et qui risque de freiner le développement du kitesurf en cette année 2017.

La mort de l’IFKO ?

Après ce coup de théâtre, il semble que l’IFKO soit condamné. Cette fédération internationale de kitesurf qui s’opposait à World Sailing, la fédération internationale de voile, quand à la gestion du kitesurf au niveau mondial, se voit amputée de son plus gros soutien, la FFVL. Il semble donc peu probable que l’IFKO puisse continuer sans son plus gros partenaire ! Le kitesurf au niveau mondial sera donc géré avec les règles de WS et de son satellite IKA et ce n’est pas forcément une bonne nouvelle quand on voit comment WS a maltraité et maltraite encore le windsurf !

Quid du Land Kite et du Snow Kite ?

Le kitesurf devient donc officiellement une discipline de la voile, mais que deviennent les pratiquants de kite qui ne sont pas sur l’eau ? A priori ils devraient rester à la FFVL. Ainsi avec cette décision, un pratiquant de kite sur l’eau, la neige et en buggy devra prendre 3 licences !! FFV, FFVL et FFCV !!!

Du kite dans les EFV, écoles françaises de voile ?

Les écoles de kite sont également dans le flou avec ce changement de fédération. Est-ce que le kitesurf va être enseigné dans les EFV ? Est-ce que le label EFK va rester ? Comment va se passer la cohabitation entre des écoles de voile subventionnées par les communes et les écoles de kitesurf privées ? Là encore de nombreuses questions restent sans réponses !

Du kite sur quels spots ?

On sait que la question des spots de pratique est sensible dans certaines régions. La FFVL a signé plusieurs accords locaux avec des clubs et des élus pour autoriser et pérenniser la pratique du kitesurf sur certains spots. Est-ce que la FFV va reprendre ce principe et renégocier ces accords ? Là encore en ce 11 janvier 2017, nous n’avons aucunes réponses.
Dernière minute : la FFVL souhaite apporter les précisions suivantes : « Ne plus avoir de délégation ne signifie pas l’arrêt du kite à la FFVL (réseau club et école) du moment que l’on respecte les règles technique qui vont être mises en place par la FFVoile (sécu, équipement etc..). pour les sites de pratiques les conventions ne sont pas caducs »

Et les compétitions ?

Nous sommes déjà mi-janvier et la saison des compétitions débutent sur le sol français dans moins de 3 mois. Les riders kite vont devoir prendre une licence FFV mais dans quel club ? La période qui s’ouvre est assez flou et le restera une bonne partie de l’année 2017…
Dans les prochains jours, l’équipe de kitenews.fr va faire le maximum pour trouver des réponses à ces questions auprès des instances de la FFV. D’ici là, nous remercions tous les bénévoles de la FFVL et les équipes techniques pour tout le travail qui a été fait pour le kitesurf et notamment à Olivier Mouragues et Steph Bodou qui n’ont pas compté leurs heures et qui ont tout fait pour que notre sport grossisse !
Une page se tourne mais le kitesurf va continuer à prendre de l’ampleur. Espérons que la transition FFV FFVL soit la meilleure possible !

www.kitenews.fr : Mag Online 100% KiteSurf